« Soufi, mon amour » est le meilleur roman que j’ai lu depuis des années. Il représente ma première découverte de l’écrivaine Turque « Elif Shafak ».

C’est un roman qui vous permet de voyager au plus profond de vous-même. En fait, il s’agit plutôt de deux romans en un seul, une cohabitation magnifique de deux histoires passionnantes. L’histoire contemporaine se déroule, en 2008, entre Ella qui habite à Massachussetts et Aziz un écrivain des Pays-Bas. La deuxième histoire se déroulait à Kony, en Turquie en 1242 ; il s’agit d’une histoire d’amitié et d’amour profond qui reliait le poète « Rûmi » avec le plus célèbre derviche du monde musulman, « Shams de Tabriz ».

L’écrivaine « Elif Shafak » a réussi d’une manière très habile et même magique de nous faire voyager à travers des siècles. Elle fait l’aller et le retour entre ces deux dates d’une manière qui vous fait découvrir qu’enfin de compte l’être humain est le même que ce soit au 13ème ou au 21ème siècle, que sa quête la plus difficile c’est sa quête de lui-même.

« Est, Ouest, Sud, ou Nord, il n’y a pas de différence. Peu importe votre destination assurez-vous seulement de faire de chaque voyage un voyage intérieur. Si vous voyagez intérieurement, vous parcourez le monde entier et au-delà. »

Les choix de ces deux dates par l’écrivaine est loin d’être arbitraire. En fait le 13ème siècle était parmi les siècles les plus sanglants dans l’histoire alors que Bagdad, Damas et d’autres pays arabes étaient menacés, les massacres étaient partout, personne ne sait pourquoi il tue l’autre. Aussi, le 21ème siècle,  des terroristes tuent leurs frères en humanité au non de Dieu ! On a vraiment besoin d’un tel roman qui nous enseigne un des meilleurs principes de toutes les religions : l’amour tout simplement.

Ce roman permet de savourer le vrai amour de Dieu,  cet amour qui se manifeste dans tout ce qui nous entoure. Il faut juste avoir un cœur bien éveillé pour remarquer l’amour de Dieu qui nous comble et surtout de refléter cet amour vers les autres.

Ce livre permet de se poser des questions… des questions sur notre vie, notre passé, notre avenir et surtout permet de découvrir la manifestation de l’amour de Dieu partout.

Tout au long de ce roman « Elif Shafak » a donné 40 règles de religion et d’amour qui permettent de voir la vie autrement, de la parcourir à travers la découverte de nous même. Elle nous permet de découvrir que parfois on se rend compte que nous avons passé à côté de notre vie, à côté de nous même…

A ce moment là, choisir sa nouvelle vie est à la fois difficile et passionnant.

 « Quoi qu’il arrive dans la vie, si troublant que tout te semble, n’entre pas dans les faubourgs du désespoir. Même quand toutes les portes restent fermées, DIEU t’ouvrira une nouvelle voie. Sois reconnaissant ! Il est facile d’être reconnaissant quand tout va bien. Un Soufi est reconnaissant non pas pour ce qu’on lui a donné, mais aussi pour ce qu’on lui a refusé.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *