elections-législatives

Aujourd’hui, c’est la journée tant attendue : le dimanche 26 octobre 2014, c’est les élections législatives en Tunisie.

Cette nuit je n’ai pas bien dormi, j’étais anxieuse, pensive comme si c’est la veille d’un examen ou d’un concours. J’ai pris mon petit déjeuner et j’ai décidé d’aller voter vers 7 h 30 pour ne pas trouver trop de monde.

En arrivant, j’ai trouvé presque une quarantaine de personnes. Je suis contente, émue, on va tous choisir l’avenir de notre cher pays, notre mère la Tunisie.

Mais ma joie n’a pas trop duré. Je me suis dit qu’est-ce que se déroule dans les têtes de ces Tunisiennes et Tunisiens ? Sont-ils assez conscients des dangers qui menacent notre pays ? Vont-ils voter pour la liberté et la démocratie ? Ou bien vont-ils voter pour un parti politique islamiste qui prétend être modéré et qui va nous amener vers un chemin sombre sans issue ?

Cette idée m’a rendue triste.

Je me sens que la réalisation de mes rêves ne dépend pas seulement de mes propres actes, mais des actes des 5 millions de personnes qui vont voter aujourd’hui.

Je rêve d’une Tunisie libre, démocrate, dans laquelle on vivra tous ensemble en paix, peu importe notre religion, qu’on soit pratiquant ou non.

La Tunisie de mes rêves est une Tunisie unique qui ne ressemble ni aux Etats-Unis ni à la France, une Tunisie qui ressemble à nous les vrais Tunisiens.

Je rêve et je vote !

Mais la réalisation de mes rêves dépend des rêves et des votes des autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *