Crédit : MUNIR UZ ZAMAN/AFP

Crédit : MUNIR UZ ZAMAN/AFP

Manger du « fast food » ceci on le fait tous depuis des années et on continue de le faire en dépit des conseils des nutritionnistes. Je pense que ça sera trop ennuyeux de parler de ce sujet qui a déjà fait couler beaucoup d’encre.

Manger « fast » donc on le fait tous mais il paraît que ceci ne suffit pas pour enrichir les riches, il faut aussi qu’on s’habille « fast ».

Tout d’abord c’est quoi le « fast fashion » ?

Le « fast fashion » c’est une manière créée par les enseignes de vêtements pour vendre plus. En fait, au lieu de faire sortir 2 voire 4 nouvelles collections par an, ces nouvelles enseignes vont avoir une nouvelle collection chaque 2 ou 3 semaines.

Ces géants de la mode, vous les connaissez certainement, on peut citer  Forever 21, Primark, Asos, Veromoda, etc.

Imaginez qu’il suffit juste de 2 semaines, en moyenne, pour que la nouvelle collection soit conçue, fabriquée et distribuée, c’est le fast fashion ! Il s’agit donc d’une création hyper rapide d’une mode pas chère et jetable.

Pourquoi cela me dérange d’avoir des vêtements moins chers et encore plus de choix ?

Du premier coup cette pratique ne me dérange pas, par contre cela me réjouit puisque j’adore le shopping. Et vue que je ne souffre pas encore de l’achat compulsif donc je peux m’abstenir d’acheter tous les 15 jours (je l’avoue ceci se fait avec un peu de difficulté).

Mais si l’économiste en moi prend le dessus, ma vision change et tout ce phénomène du fast fashion m’énerve et m’exaspère même.

En fait, il faut se poser la question comment acheter un pull à 10€ alors qu’il est fabriqué au bout du monde ?

On s’habille et on se fait élégants à des prix cassés mais qui paie la facture ?

C’est là-bas au bout du monde à Bangladesh, à Cambodge, ou bien même en Europe en Lituanie, Lettonie, Moldavie. Dans ces pays, des ouvriers sont payés à 60€ le mois et ils travaillent parfois 48 h/semaine dans des conditions lamentables. De ce fait, on assiste parfois à des désastres comme l’effondrement dramatique du Rana Plaza à Bangladesh,  le 24 Avril 2013 qui a fait 1125 morts.

Ces dernières années les ouvriers surexploités ont même essayé d’envoyer des appels à l’aide pour alerter les consommateurs occidentaux. Ces appels sont sous la forme d’une étiquette cousue dans une robe ou bien pliée dans une poche de pantalon. Une cliente a trouvé une étiquette dans laquelle s’est écrit « forced to work exhausting hours »

Est-ce que toute cette misère vous laisse insensibles au fast fashion ?

Moi non !

Mais quoi faire face à cette situation ? Boycotter ces marques ? Je pense que c’est un peu difficile de le faire alors que le chômage flambe dans la plupart des pays et la pauvreté augmente. Comment donc oser demander au pauvre citoyen de ne plus acheter des vêtements à petit prix.

Ecrire pour dénoncer les pratiques de ces géants de la mode ? Voilà je suis en train de le faire mais cela suffit –il ?

Je pense que pour le moment on va se contenter d’avoir une petite pensée pour ces pauvres ouvriers afin de calmer un peu notre conscience. Mais espérons bien de trouver une solution efficace pour nos frères et sœurs dans l’humanité.

 

5 commentaires on “Du « fast food » au « fast fashion »

  • Beaucoup de réalisme dans ton post, surtout lorsque tu admets que jusque là, ce billet ne changera pas grand chose à la situation. Le problème est réel et mérite à mon avis, d’être encore plus relayé et étudié

  • Je fais confiance à toutes les idées que vous avez introduites dans votre message . Ils sont très convaincants et seront certainement travailler . Néanmoins , les messages sont trop brève pour les débutants . Puissiez-vous se il vous plaît les allonger un peu la prochaine fois ? Merci pour le poste .

  • Normalement, je ne apprends pas l’article sur les blogs , mais je tiens à dire que cette écriture-up m’a très obligé de prendre un coup d’oeil et le faire ! Votre goût de l’écriture a été étonné moi. Merci , très grand poste .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *